Février 2011

à petits pas

Alors aux dernières nouvelles je commençais à me lever tout seul dans mon parc, en me tirant sur les barreaux. Du coup, mes parents ont baissé le plancher d'un niveau afin d'éviter que je ne passe par dessus.

Et ce week-end... Ho... miracle... je marche.

C'est peut-être encore un grand mot, mais je me tiens à mes barreaux, et petits pas par petits pas je fais le tour de mon parc. Cette expérience n'est pas sans danger. Et oui, c'est le métier qui rentre, et parfois j'ai des petits ratés, et je tombe en beauté... Papa et maman ferment les yeux et espèrent que je ne me fais pas trop mal. Mais ça ne me ralenti pas, car aussitôt remis assis (par mes parents), je recommence.

En vacances

Mes premières vacances. Il faut dire que mes parents appréhendaient un peu ce moment. En effet, c'était la première fois que j'allais faire un long voyage.

Et oui, un voyage en direction de chez mes grands parents de Toulouse. Papi et Mamie m'attendaient avec impatience. Mais tout s'est bien passé, j'ai été un voyageur adorable.

J'ai vu du monde... Mes grands parents, tonton Patrick, tatie Danielle, Foxy (la chienne) et la Grouic (la cochonne).

Nous en avons profité pour aller voir la grand-mamie Thérèse, sur Lavardac, puisqu'on était pas trop loin. C'était la première fois qu'elle me voyait en vrai. Nous étions tous les deux contents de se rencontrer.

Puis sur le retour, nous avons fait une escale chez grand-mamie Charline, elle aussi très contente de nous voir.

Et voilà, c'est déjà fini, il y avait toujours quelqu'un pour s'occuper de moi... alors maintenant je fais des colères à mes parents pour que ça ne s'arrête pas... mais faut croire qu'ils ne comprennent pas.

Aller Hop... debout

Quand mes parents me tiennent par les deux mains, hop, je me lève.

J'aime tellement ça que s'ils me remettent assis, je râle. Je tend les mains vers papa ou maman pour qu'ils me lèvent.

Je commence à piger le truc. D'ailleurs, papa m'a surpris dans mon parc à attraper le bord pour me lever tout seul. Et quand se sont mes parents qui me soutiennent, je lache une main... mais ça dure pas très longtemps. Je fini par tomber.

Sinon debout face à un appui quelconque, je tiens de plus en plus longtemps.

 

 

Lire la suite...